Création d’un Observatoire des dérives de l’état d’urgence dans le Rhône

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dès que l’état d’urgence a été décrété, la Ligue des droits de l’Homme a exprimé ses craintes vis-à-vis de ce régime d’exception. Celles-ci ont été confirmées par l’ampleur des atteintes aux droits et libertés. En effet, un véritable détournement a été constaté qui a ciblé également des personnes sans lien avec des risques d’attentats, qui a conduit à des interdictions de manifester touchant le mouvement social et associatif, à des assignations à résidence abusives, à des perquisitions même en pleine nuit dans des conditions indignes d’un Etat de droit et sans contrôle effectif. Aussi, la Ligue des droits de l’Homme s’est prononcée pour la création d’observatoires, dans les départements, pour dénoncer ces abus.

La Fédération du Rhône de la Ligue des droits de l’Homme a donc décidé la création d’un

Observatoire des dérives de l’état d’urgence dans le Rhône

(adresse au siège de la Fédération : 34 cours de Verdun, 69002 LYON, 04.78.92.90.60).

Les sections locales des 90 organisations associatives et syndicales signataires des appels unitaires nationaux du 29 novembre 2015 « Nous ne céderons pas » et du 17 décembre 2015 « Sortir de l’Etat d’urgence » sont appelées à rejoindre cet observatoire. Déjà, la section lyonnaise du Syndicat des Avocats de France a fait part de sa participation.

Une conférence de presse commune est organisée par la Fédération du Rhône de la Ligue des droits de l’Homme etpar la Section lyonnaise du Syndicat des Avocats de France :

MARDI 19 JANVIER 2016

à 10 h30

au local de la Fédération du Rhône
de la Ligue des droits de l’Homme

34 cours Verdun, 69002 LYON