Tags du local du Forum Gay et Lesbien

Communiqué de presse
 

LE FORUM GAY ET LESBIEN DE LYON DÉNONCE LA DÉGRADATION HOMOPHOBE DE SON LOCAL

Les groupuscules d'Extrême-Droite ont marqué à leur manière l'Armistice du 8 mai 1945 qui commémorait la défaite de l'idéologie nazie : en effet, ce 8 mai le local du Forum Gay et Lesbien de Lyon (FGL Lyon) a été taggué par l'un de ces groupuscules, les lâches auteurs de cet acte pitoyable ayant signé du nom de leur mouvement leur délit. 

Le Forum Gay et Lesbien de Lyon dénonce cet acte. Il a décidé de porter plainte et demandera que le caractère homophobe de ce délit soit retenu.

Si aucune insulte homophobe n'a été directement tagguée, le geste même de détériorer ainsi un local associatif lgbt, par un mouvement d'Extrême-Droite qui a participé à toutes les manifestations contre l'égalité des droits et le droit au mariage des couples homosexuels, ce geste même perpétré par un mouvement d'Extrême-Droite qui appelle à « casser du pédé » à l'occasion des marches des Fiertés de ce printemps, le geste même relève de l'homophobie. 

Cet acte montre encore la détérioration du climat pour les lesbiennes, gais, bis et trans, due à la campagne haineuse portée par Virginie TELLENNE, dite « Frigide Barjot ». Avec sa campagne contre l'égalité des droits, Mme TELLENNE a légitimé pour les extrémistes leur haine homophobe ; l'Extrême-Droite s'est vue ainsi autorisée à exprimer ouvertement, fortement et violemment sa diarrhée verbale discriminante. 

Cette dégradation du local du Forum Gay et Lesbien de Lyon s'inscrit dans la triste série de ces dernières semaines, qui ont vu les attaques de locaux et les agressions violentes de personnes lgbts se multiplier. La « Manif pour tous » a ouvert en grand les vannes de la haine homophobe. 

Le Forum Gay et Lesbien de Lyon répondra à cette détérioration de son local et à cette violence homophobe par la voie de la Justice républicaine, et en continuant à rester ouvert, à être un espace d'ouverture et de respect, porteur d'un projet de société humaniste, autour de la liberté et de l'égalité. Le droit au mariage pour les couples d'homosexuels fait partie de ce projet de liberté et d'égalité. Ceux qui s'y opposent ne font que mener un combat d'arrière-garde et révéler leur projet de société, perdu dans les limbes de la haine et du rejet de l'autre. 

À Lyon, le jeudi 9 mai 2013