La justice laisse libre l'agresseur de Toto

communiqué du cv69

Aujourd'hui, jeudi 2 janvier, la justice lyonnaise a rendu son verdict concernant l'agression de "Toto".
Comme précisé ci-dessous, l'après-midi du procès avait été choquante pour les soutiens de Toto;  mais le verdict rendu aujourd'hui l'est plus encore.
En effet, en décembre dernier, contre l'évidence, le mobile politique avait été exclu par le Procureur, la préméditation et la vulnérabilité de l'agressé aussi, celui-ci se contentant de réquisitions minimalistes.
Un ministère public qui n'a par ailleurs pas réagi à la présence dans la salle de membres des jeunesses nationalistes et de l'oeuvre française, présence pourtant constitutive du délit de reconstitution de ligue dissoute. Des militants fascistes qui n'ont cessé de tenter d'intimider Toto et ses soutiens avant, pendant, et après l'audience.
Cette réquisition consistait déjà à considérer dans les faits comme une circonstance atténuante le fait d'être un militant fasciste, qui plus est membre d'un groupe dissous pour activité factieuse.
Mais le juge est allé encore plus loin en prononçant la relaxe de Jonathan Colombet!
La justice par cette décision envoie un message clair d'impunité pour les fascistes :  ce jugement est un boulevard qui vient de s'ouvrir un peu plus pour légitimer de futures agressions préméditées par les groupuscules d'extrême-droite, et d'autre part il entraîne de fait un frein considérable pour les futures plaintes d'agresséEs.

Le collectif de Vigilance 69 appelle à la mobilisation de toutes et tous contre la violence fasciste ainsi que pour dénoncer l'impunité que lui garantissent de telles décisions judiciaires.
Le collectif soutiendra bien évidemment l'appel de Toto, lui aussi révolté après cette décision, et attend une mobilisation large et massive de tous et toutes.