Incitations et appels à la ratonnade

Communiqué de presse du collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite


Depuis trop  longtemps,  et  en vain,  le CV69  dénonce  la dangerosité des  Groupuscules d'extrême-droite lyonnais, notamment le GUD et lesIdentitaires. Ces derniers ont pignon sur rue 5 montée du change, à Saint Jean et depuis trop longtemps, nous dénonçons leur dangerosité démontrée par la condamnation de l’un d’entre eux à 18 mois de prison dont 6 fermes.
Depuis qu’ils sont installés à Lyon, les Identitaires organisent régulièrement des stages d’entraînement au combat. Ils ont même une association dite "sportive" pour cette activité dont personne ne semble s'offusquer ou tout au moins ne dénonce : « Lugdunum Torgnole ».
Comme leur local ne leur suffit pas, ils sont sur le point d’occuper un nouveau lieu à Lyon, afin de se préparer aux combats de rue. Cette pratique est pour eux la manifestation de leur militantisme. Mais c’est en pratique un moyen de mettre sur pied une forme de milice, tout droit inspirée de la Nuit de Cristal nazie ou des bastonnades pratiquées par Mussolini et ses Chemises noires.
L'absence de réaction leur donne un sentiment d'impunité. Ils se sentent donc prêts à poursuivre et amplifier leurs "tournées anti-racailles", déjà expérimentées il y a quelques mois dans le métro lyonnais. Le match Algérie-Russie est pour eux l’occasion parfaite. Via les réseaux sociaux, Identitaires et Gudards se sont donc donné rendez-vous à l’issue du match dans le quartier de la Guillotière. Cet appel à la ratonnade, assumé, prouve une fois de plus leur violence, leur dangerosité, leur haine radicale de l'Autre. Et ils espèrent bien
créer ainsi des émules, moins organisés mais lecteurs assidus des blogs et autres pages Facebook de la fachosphère.
Nous  appelons  les  habitants  de  la  Guillotière  à  ne  pas  se  laisser  dépasser  par  cette provocation. Nous dénonçons la tentative d'un groupe à tendance fasciste d'organiser la mise en place d’un couvre-feu dans le quartier de la Guillotière. Nous appelons la population à réagir, en interpellant les autorités préfectorales pour leur demander de faire cesser les agissements de ces groupes qui tentent de se constituer en milice. Les rues de Lyon sont ouvertes à toutes les Lyonnaises et à tous les Lyonnais, sans aucune distinction. Nous refusons de voir un groupuscule de quelques dizaines d'individus ultra-violents et haineux
prétendre faire la loi dans notre ville et dans nos quartiers.

Lyon, le 25 juin 2014

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.