Le CV69 affirme son opposition au meeting identitaire et assure Zémorda Khelifi de son soutien

Communiqué de Presse du Collectif de Vigilance contre l’extrême droite 69


        
Le 21 Février 2015 à 15h30, le groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire tiendra un meeting à l’espace tête d’or au 103 Bd de la Bataille de Stalingrad à Villeurbanne.
Le Collectif de Vigilance contre l’extrême droite 69 (CV69) condamne la tenue de ce meeting au titre provocateur « Ici c’est Lyon, pas l’Algérie ». L’intitulé de ce meeting allonge la liste des  coups  médiatiques  de  cette  organisation,  qui  se caractérisent  à  chaque  fois  par  leurs contenus, xénophobes et racistes ne visant qu’à attiser la haine vis-à-vis des étrangers.  Cela est  passé  par  les  marches  des  cochons,  les  maraudes consistant  à  n’aider  que  les  SDF  dit  « de souche », les tournées anti-racailles dans le métroou encore, comme à Poitiers, la pose de banderoles
sur des mosquées en construction.
Adeptes de la théorie du grand remplacement qui voudrait faire croire que les cultures européennes seraient  menacées  dans  leurs  existences  par  des  « hordes  d’immigrés »,  ils  ne  cachent  pas  leurs admirations pour les militants de l’OAS organisation terroriste partisane de l’Algérie française.

Le  CV69  composé  d’associations,  de  syndicats,  et  de partis  politiques  progressistes  pense  que  le climat  politique,  social  et  économique  d’aujourd’hui  ne  doit  pas  amener  à  un  repli  sur  soi  mais  au contraire à une union des forces démocratiques dansune perspective de progrès social pour tous et toutes, et de défense des valeurs de solidarité et  d’égalité afin de permettre le « vivre ensemble ». La désignation de boucs émissaires comme peut le fairele groupuscule identitaire, est une fausse solution aux difficultés que rencontrent aujourd’hui la jeunesse, les salariés et la population dans son ensemble.

Le  CV69  assure Zémorda  Khelifi  de  son  soutien  et  appuie  les  résolutions  des  associations  de défense des droits humains et d’éducation populaireet de promotion de la culture ainsi que les deux groupes  de  la  municipalité  de  Villeurbanne  « Communistes  et  Républicains »  et  « Rassemblement Citoyen »,  qui  se  sont  prononcés  contre  la  tenue  de ce  meeting  à  Villeurbanne,  ville  de  tradition ouvrière, bâtie par des vagues d’immigration successives.
Nous  interpellons  donc  à  notre  tour  la  Municipalité  mais  aussi  le  Préfet  et  les  responsables  de  la location de la salle de l’Espace Tête d’Or afin quetout soit fait pour que ce meeting de haine n’ait pas lieu. 

 

Lyon, le 18 Février 2015
 Les Organisations membres du CV69