La marche aux flambeaux des identitaires interdite

La manifestation a été interdite par le Préfet.


Madame la Maire du 5ème arrondissement
Monsieur le Maire de Lyon
Mesdames et Messieurs les élu.e.s

Nous alertons depuis 2010 sur les dangers de l’implantation de l’extrême droite sur Lyon en montant des dossiers sur ces groupes et en information la population. Nous dénonçons les agressions de personnes et le saccage des lieux en accompagnant les victimes dans leur procédure.
Nous avons tissé du lien avec les acteurs/trices du Vieux-Lyon considérant qu’ils/elles étaient les premières cibles de ces implantations. Nous nous sommes réunis le 31 mars 2017 dans les locaux de la Mairie centrale pour travailler à des réponses concrètes et concertées pour contrer leurs idées de haine et leurs implantations.
L’attaque de l'atelier de l'Horloger de Saint-Paul, rue Juiverie dans le 5e arrondissement, a été l’élément de trop, déclencheur d’une nécessité d’agir. Des actions sont en cours et Philippe Carry a organisé le 24 novembre, place du Change, une réaction humaniste, avec des mots et des artistes pour apporter sa réponse à ce qu’il avait vécu.

Or, sur cette même place, les Identitaires ont décidé d’organiser un rassemblement puis une montée aux flambeaux le 8 décembre alors que :
-    Leur rassemblement et manifestation ne sont pas déclarés ;
-    Une montée aux flambeaux officielle est organisée et autorisée à 18h
-    Dans un contexte de sécurisation de la fête des Lumières, ce rassemblement pourra provoquer des risques pour les habitant.e.s du quartier.

Quelle image donnerions-nous de notre ville aux touristes venus nombreux et nombreuses dans notre ville pour la Fête des Lumières ? Celle où des groupes prônant la haine et la violence qui agressent peuvent tranquillement parader ?

Nous souhaitons plutôt que l’image du quartier du 5ème arrondissement qu’on retienne soit celle d’un lieu de brassage culture, architectural et de population. Laisser se dérouler ce rassemblement serait cautionner des valeurs qui sont "la haine et la violence". Nous demandons leur interdiction et que des mesures soient prises pour empêcher leur rassemblement. Il serait dommageable pour la Ville qu'un contre-rassemblement soit organisé contre cette marche avec les risques que cela engendre et l'image négative que cela renverrait sur la Ville en pleine festivités.

Dans l’attende de votre réponse,

Le collectif de vigilance contre l’extrême droite.