Droit de vote 2014... c'est parti

Lettre de Pierre Tartakowsky, Président de la Ligue des droits de l’Homme

aux présidents de section de la LDH

 

Allez hop ! Tous à la campagne... Droit de vote 2014

Madame la Présidente, Monsieur le Président, cher(e) ami(e),

Je souhaite avant toute chose vous transmettre tous mes vœux pour l’année qui commence. Tout indique qu’elle va être traversée de tensions fortes et que les droits, les libertés seront plus que jamais des enjeux décisifs dans le débat public. 

Nos responsabilités, en tant qu’association de défense et de promotion des droits et des libertés, seront donc plus importantes que jamais. Dans ce contexte, un objectif retient toute notre attention et c’est sur lui, sur les efforts qu’il appelle, que je me permets d’attirer votre attention. Il s’agit du droit de vote et d’éligibilité des étrangers.

Le collectif « Droit de vote 2014 » a été lancé en décembre 2012. A ce jour, il regroupe plus de cent associations, syndicats et partis politiques. Parmi les associations, on trouve la plupart des associations antiracistes et de défense des droits, les associations issues de l'immigration et des grands mouvements d'éducation populaire. Toutes les grandes confédérations et organisations syndicales sont parties prenantes.

Il a la charge singulièrement d'assurer le succès de la pétition nationale « Droit de vote pour tous les résidents étrangers dès 2014 : pour une République ouverte et fraternelle », qui a démarré le 13 décembre 2012. Cet appel a, dès l'origine, été conçu pour faire converger des initiatives déjà engagées, tant par les mobilisations initiées depuis de nombreuses années par le collectif Votation citoyenne, que par les appels récents à l'initiative de SOS Racisme ou des cinquante personnalités, parlementaires et intellectuels.

 

La Ligue des droits de l'Homme est complètement engagée dans cette campagne pour élargir le suffrage universel, et oxygéner la démocratie par l'affirmation de la citoyenneté de résidence et des principes républicains d'égalité des droits et de lutte contre la xénophobie. A la lecture de cet objectif, on comprend vite qu'il s'agit bien d'un moment stratégique, parce que c'est sur lui que s'articulent nombre des combats qui sont les nôtres depuis tant d'années.

 

C’est pourquoi nous souhaitons une mobilisation qui aille franchement à la rencontre des citoyens, porte et anime le débat public sur les principes et les modalités de l'élargissement du suffrage universel dès les élections municipales de 2014. Une mobilisation qui interpelle également le président de la République afin que les engagements pris soient tenus, qui interpelle de même un maximum de parlementaires (Assemblée nationale et Sénat), pour que soit engagé le processus législatif.
En 2013, après trente ans d'efforts et d'espoirs déçus, il n'y aura pas de meilleur moment pour faire que cette réforme entre en application. C’est pourquoi nous voulons qu'elle soit effective pour les élections municipales de 2014 !

Nos sections de la LDH sont les principales structures capables d'être les organisatrices, les fédératrices de ce combat partout en France. Elles bénéficient de la présence territoriale, de la légitimité de leur engagement, de la confiance de l’opinion publique.

Mais le temps nous est compté ; c’est pourquoi je m’adresse à vous directement, pour que toutes les mesures soient prises, à votre initiative, afin de faire en sorte que la campagne « Droit de vote 2014 » soit le plus rapidement connue et appuyée par le maximum de nos concitoyennes et concitoyens.

L’objectif est beau, et nous pouvons gagner. Alors, ne ménageons pas nos efforts, ni les uns ni les autres, afin qu’en 2014, la démocratie s’enrichisse du vote de tous.