Rassemblement en hommage à Clément Meric

A L'APPEL DU COLLECTIF 69 DE VIGILANCE CONTRE L'EXTREME-DROITE

RASSEMBLEMENT DIMANCHE 16 JUIN 17H
AU VEILLEUR DE PIERRE (BELLECOUR)

 

MANIFESTATION UNITAIRE ET POPULAIRE SAMEDI 22 JUIN A 14H
PLACE BELLECOUR

 

HOMMAGE A CLEMENT MERIC

 

Suite au rassemblement du jeudi 6 juin ayant réuni plus d'un millier de personnes place de la Comédie, le collectif 69 de vigilance contre l'extrême-droite appelle à un rassemblement le 16 juin à 17h et à une manifestation le 22 juin à 14h, pour rendre un nouvel hommage à ce militant assassiné par des fascistes à Paris le mercredi 5 juin 2013.

Comme nous l'avons clamé haut et fort lors du rassemblement du 6 Juin, nous n'oublierons pas et nous ne pardonnerons pas : il est de notre devoir à tous et à toutes de rappeler une nouvelle fois que nous ne plierons pas face aux violences idéologiques et physiques des extrémistes ; et ce qu'il s'agisse du Front National, des identitaires, des Jeunesses Nationalistes, du Gud ou des JNR impliquées dans le meurtre de Clément.

A LYON, LA VIOLENCE DEPUIS 3 ANS N'EXISTE QUE DU COTE FASCISTE : PLUS DE 40 AGRESSIONS RECENSEES ET ENVIRON 500 JOURS D'ITT DEPUIS 2010

Depuis plus de trois ans, le CV69 essaie d'informer, d'alerter la population et les autorités du danger que représente la présence et l'installation des groupes extrémistes dans la ville de Lyon.

Des dossiers ont été montés, des récapitulatifs d'agressions ont été transmis, les liens ont été démontrés mais pour le moment, aucune décision concrète (mise à part la fermeture du local néo nazi de Gerland il y a deux ans) n'a été prise...

Et ce, alors que les violences continuent : un deuxième membre des identitaires a été condamné fin mai pour fait de violences (2ème condamnation en quelques mois) ; leur local « La Traboule » continue de diffuser une idéologie de haine (avec par exemple la tenue d'une soirée « Printemps Français » dont l'nterdiction pour faits de violence a été un temps envisagée) ; le Gud Lyon ne compte plus ses membres emprisonnés ou en attente de procès et les Jeunesses Nationalistes de Gabriac continuent de déverser leur homophobie et leur envie de dictature fasciste (il est à noter que ces deux dernières organisations soutiennent ouvertement le meurtrier de Clément).

Et malgré ce que veulent faire croire ces groupuscules, les faits de violence ne sont pas le fait des antifascistes !

LE 16 JUIN ET LE 22 JUIN, TOUS ET TOUTES DANS LA RUE POUR :

  • demander justice pour Clément MERIC

  • exiger la fermeture de tous les locaux fascistes identifiés comme foyer de haine raciste et xénophobe (La Traboule dans le 5ème arrondissement et le local de Terre et Peuple à Villeurbanne par exemple)

  • l'arrêt des poursuites contre les militantEs antifascistes interpelléEs le 9 mai dernier

  • la fin des complaisances avec les groupuscules fascistes et leurs leaders