Sports : faire que la discrimination soit hors jeu !

Communiqué LDH - Paris, le 28 novembre 2012

Sports : faire que la discrimination soit hors jeu !
 
La Ligue des droits de l’Homme (LDH) se mobilise contre toutes les discriminations et pour le respect des droits de tous. Le sport n’est pas à l’abri : sexisme, racisme, homophobie... sont hors la loi, ils doivent être hors jeu.
 
La LDH a tenu, jeudi 28 novembre, un point de presse à l’occasion d’une rencontre originale intitulée « Tournoi de foot équitable », co-organisée dans le Stade des poissonniers par l'Espérance sportive parisienne, la section du 18e arrondissement de Paris de la LDH et l’Union sportive de l’enseignement du premier degré à Paris (Usep).
Depuis 2009, la Fédération française de football (FFF) s’obstine à appliquer, de manière erronée, les dispositions de l’article 19 du Règlement de la Fédération internationale de football association (Fifa), qui porte sur le statut et le transfert des joueurs et la lutte contre le trafic des jeunes joueurs dans le monde.
 
La FFF adapte cet article à la réglementation française, de manière discriminatoire. Elle exige de tout enfant non français qu’il justifie de l’identité et de la nationalité de ses parents, de ses liens de filiation avec ceux-ci et de leur résidence en France, ainsi qu’une attestation de sa présence continuelle en France lors des cinq années précédentes. Cette règle absurde bloque des centaines de licences. Un enfant sans papiers n’existe pas. Il y a simplement des enfants : la Convention internationale des droits de l’enfant rappelle que l’intérêt supérieur de l’enfant prime sur toute autre considération.
 
La Ligue des droits de l’Homme considère que cette situation a trop duré. Il est temps que la pression s’exerce pour que le droit commun s’applique. Il n’appartient à aucune entité de créer son propre droit, et les droits des enfants doivent être respectés.
 
Plus largement, la campagne que souhaite mener la Ligue des droits de l'Homme prend la forme de deux documents, qui doivent permettre aux ligueurs et à tous les amoureux et passionnés de sport d’aller au contact d’un public trop souvent bercé par le soi-disant « apolitisme » du sport :
 
• une plaquette éditée avec le soutien du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, à destination des adolescents. Cette plaquette porte sur les trois formes majeures de discriminations identifiées dans le mode sportif : le sexisme, le racisme et l’homophobie. Elle rappelle les termes de la Convention internationale des droits de l’enfant, les orientations de la LDH en la matière, et donne des conseils pratiques aux victimes de discriminations ;
• un tract de format A5 recto verso, disponible dès maintenant et téléchargeable. Ce tract traite d’un dossier que la Ligue des droits de l’Homme porte depuis trois ans : celui des conditions discriminatoires qu’impose la Fédération française de football à de jeunes enfants qu’elle appelle étrangers.