Le mauvais procès de la LICRA

LICRA organisation antiraciste ou officine pro-israélienne ?

ou "Le mauvais procès de la LICRA"

Le choc du calendrier crée parfois des effets redoutables ! 

     Le 30 novembre de nombreuses organisations appellent dans toute la France à des marches antiracistes. Sursaut nécessaire et bienvenu, face à la montée des intolérances et du racisme. La Ligue Contre le Racisme et l'Antisémitisme a toute sa place dans le concert des organisations antiracistes. La vigilance et le combat de tous les instants contre le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme doivent être salués et soutenus.

    Le 27 novembre, la Cour d'Appel de Colmar vient de condamner 12 militants de Mulhouse, qui ont agit dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) contre l'Etat d'Israël. Ils avaient commis le "crime" de distribuer des tracts appelant les consommateurs à refuser d'acheter les produits israéliens tant que cet Etat bafoue les droits humains. Des officines pro-israéliennes s'étaient portées partie civile : BNCVA, France Israël, Avocats sans frontière ... accompagnées de la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme).

    Ainsi, la LICRA s'attaque à des militants défendant les droits humains en  Palestine. Cette organisation en prenant fait et cause pour l'Etat d'Israël porte préjudice à la lutte antiraciste. Si la LICRA veut s'intéresser à Israël, nous l'invitons à se dresser contre les lois discriminatoires et racistes promulguées par cet Etat. Cela concourrait à la lutte antiraciste à travers le Monde, loin des attaques des défenseurs des droits du peuple Palestinien. Nous invitons donc la LICRA à revenir au cœur de son combat : le combat contre le racisme et l'antisémitisme.  

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN  - Le Conseil d’Administration, Jeudi 28 novembre 2013