Libérez Georges Ibrahim Abdallah !

RASSEMBLEMENT Vendredi 24 octobre - 18h -
Palais de Justice de LYON

(Quai Romain Rolland)

Puis dés 19h30

Rencontre débat et projection du Film de Samir Abdallah " La Guerre après la Guerre"  ;

avec Mireille Fanon-Mendes-France experte auprès de l’ONU.

Maison du Passage : 44 rue St Georges Lyon 5°

 

Appel du Comité Lyonnais de Soutien à Georges Ibrahim ABDALLAH

 

Voilà 30 ans, jour pour jour, que fut arrêté à Lyon Georges Ibrahim ABDALLAH, militant libanais pour la liberté, les droits de l’homme et la cause palestinienne (originaire de Koubeyat au Nord Liban, il transcendait dès son plus jeune âge, par sa culture familiale, tous les clivages politico-ethnico-religieux). Depuis le 24 octobre 1984, Georges est incarcéré pour des crimes et actes qu’il n’a pas commis. Il fut condamné en 1987 et à 3 reprises après à des peines lourdes et maximalisées (jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité), pour complicité d’assassinat d’un responsable du Mossad (service secret) israélien et d’un attaché militaire américain à l’ambassade à Paris, en 1982. Lui furent aussi collés quelques chefs d’inculpation de la vague d’attentats qui a secoué Paris durant les années 1985-86 et dont le couple ultra-sécuritaire infernal de l’époque : PASQUA-PANDRAUD cherchait un bouc-émissaire, pour masquer leur incompétence devant les français.

Libérable depuis 15 ans, Georges Ibrahim ABDALLAH a été maintenu en détention administrative et d’exception sur intervention directe des Etats-Unis (par les injonctions incessantes de Ronald REAGAN auprès de François MITTERAND) ; alors qu’il avait purgé plus que largement sa peine, depuis 1999. Ainsi, au-delà du bien-fondé de sa condamnation basée sur de preuves sujettes à caution, l’homme devient le « doyen des prisonniers politiques » en Europe, avec, dès demain, plus de 30 ans de prison, battant dès lors le triste record de réclusion détenu jusqu’à ces dernières années par le feu Nelson MENDELA (27 ans).

De plus, la justice française a tranché, en 2012, par deux fois : en première instance et en appel, en décidant la libération de Georges Ibrahim ABDALLAH, avec à la clé, un arrêté d’expulsion devant être signé par le ministre de l’intérieur (Manuel VALLS). Le refus de signer cette expulsion a permis de porter le jugement devant la cour de cassation. Cette dernière a estimé « qu’un prisonnier de longue durée doit faire une année de libération conditionnelle » ; ce qui est « vrai » pour un prisonnier français, mais « faux » pour un étranger qui doit être immédiatement expulsé, une fois sa peine purgée.

Donc, aujourd’hui, Georges Ibrahim ABDALLAH fait l’objet d’un invraisemblable déni de droit de la part du gouvernement français, qu’il importe de faire cesser au plus vite et sans conditions. Cette mesure d’exception qui frappe Georges a plus que trop duré et s’il se trouve encore détenu et prisonnier à LANNEMESAN jusqu’à l’heure, c’est par la seule volonté des Etats-Unis et Israël. Outre l’ingérence, l’interventionnisme extérieur et le débat sur l’indépendance de la justice, la France porte seule cette responsabilité, dans l’application d’une mesure d’exception, par des juridictions d’exception qu’on pensait hélas révolues ...

Le Comité Lyonnais de Soutien à Georges Ibrahim ABDALLAH appelle en ce jour anniversaire à un large Rassemblement devant le Palais de Justice de Lyon (sur les quais de Saône), pour que la 31ème année de détention n’ait pas lieu et demande expressément au gouvernement français et à son chef : Manuel VALLS de :

> Cesser cette parodie de justice et déni de droit, en libérant immédiatement Georges Ibrahim ABDLLAH

> Rendre la souveraineté et l’indépendance à la justice française, sans subir les pressions et les diktats israélo-américains

> Prodiguer les soins nécessaires au prisonnier qui a passé de longues années d’enfermement et d’isolement dans des conditions déplorables

> Réparer les préjudices subis (moral, psychique, physique et autres…) par Georges Ibrahim ABDALLAH et sa famille.

SIGNATURES : Collectif Lyonnais de Soutien à Georges Ibrahim ABDALLAH ; Collectif.69 Palestine ; Résistance Palestine ; Parti de Gauche (Rhône) ; Syndicat Solidaires (Rhône) ; Ligue des Droits de l’Homme (Rhône) ; Coordination France contre le Racisme et l’Islamophobie ; F.S.Q.P. Rhône-Alpes ; Fondation FRANTZ FANON ; Parti des Travailleurs Tunisiens (Section de Lyon) ; NPA (Rhône) ;  OCML-Voie Prolétarienne ; Véronique MOREIRA (Vice-Présidente du Conseil Régional Rhône-Alpes /EEV) ; Ferjani CHERIF (Enseignant Universitaire –Université Lyon II) ; KOHLHAAS Jean-Charles (EEV) ; liste reste ouverte…