Après le plan froid, le plan quoi ?

Cet automne, des habitants, des parents d’élèves et des enseignants se sont mobilisés pour alerter les autorités sur les conditions de vie et de logement précaires, indignes, que subissaient un grand nombre de familles : à la rue, sous les ponts, en squats, ou dans des voitures.

 Cette mobilisation et les occupations d’écoles se sont avérées payantes.

De nombreuses familles concernées ont obtenu une solution provisoire dans le cadre du Plan Froid du Grand Lyon. Mais des familles sont encore sans logement dans l’agglomération. Leur situation a été évoquée au cours de la dernière audience du collectif « Jamais Sans Toit » à la Préfecture (6 février 2015) et l’école Gilbert Dru est toujours occupée.

Le 31 mars 2015, le Plan Froid prendra fin et le problème persistera. Les familles, qui bénéficient aujourd’hui d’un hébergement, seront de nouveaux précarisées, sans logement. Des solutions pérennes restent donc à trouver.

Face à l’absence de proposition immédiate de relogement pour les familles concernées, le collectif « Jamais Sans Toit » exige donc le maintien de l’ouverture des hôtels, foyers et villages mobiles.

Nous n’accepterons pas de retour à la rue et sommes déterminés.

 

Signer la pétition