Le journal du collectif Jeunes RESF de Lyon / 69

STOP à la TRAQUE et à l’EXCLUSION des JEUNES ÉTRANGERS


Ils ont souvent risqué leur vie pour arriver jusqu’en France
avec l’espoir de pouvoir aller à l’école. Beaucoup sont
lycéens, étudiants, en formation.


MINEURS ISOLÉS TRAQUÉS DÈS LEUR
ARRIVÉE

Les services du département (Aide Sociale à l’Enfance/ASE) considèrent que les actes de naissance émis par leur pays d’origine ne suffisent pas à prouver l’âge des mineurs isolés étrangers. Ils les suspectent immédiatement de mentir sur leur minorité pour «profiter» de la protection et des droits reconnus internationalement aux mineurs.

S’ensuivent des enquêtes du Parquet ou des juges des enfants qui font appel au médecin légiste pour effectuer des tests d’âge osseux humiliants et sans aucune fiabilité, pour… déterminer l’âge légal.
Conduits des locaux de la Police Aux Frontières au Tribunal correctionnel, les jeunes sont jugés pour escroquerie de manière expéditive en comparution immédiate. Après, c’est la rue assurée sans aucun papier d’identité car tout est retenu par la Justice, et au pire la prison et l’expulsion. Des scolarités et des projets professionnels sont parfois brisés par l’arrêt automatique des prises en charges de l’ASE.

télécharger