Le quotidien désastreux des MIE en hôtel sous la protection de la Métropole de Lyon

Dans le Rhône, les mineurs isolés étrangers sont "accueillis" --quand ils le sont !-- dans des conditions déplorables : hôtel, nourriture, vêtements, scolarisation, tout est problème !

 

Courrier de Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement lyonnais. 

Monsieur le Directeur, 

 Je vous écris au sujet d'un jeune, mineur non accompagné âgé de moins de 14 ans, mis à l'abri à l'hôtel par vos services le vendredi 12 octobre dernier, après une intervention le 9 octobre de son avocate auprès de l'avocat de la Métropole.

 Hier matin, jeudi 18 octobre, le mineur informait son avocate qu'il n'avait pu manger à l'Armée du Salut depuis le dimanche 14 octobre 2018 (soit 4 jours) dans la mesure où le document qu'il présente, et émanant de vos services, mentionne son nom de manière manuscrite et non dactylographiée.

Le garçon s'est présenté à deux reprises auprès de la MEOMIE depuis le début de la semaine pour signaler cette anomalie, mais la personne de la sécurité lui a refusé l'accès à une assistante sociale, affirmant que "tout le monde est en réunion".

Voyant le mineur affamé et affaibli, son avocate vous écrivait afin qu'une solution soit trouvée au plus vite pour que le jeune, pris en charge par vos services, puisse prendre ses repas à l'Armée du Salut.

 Il apparaît ce soir que malgré ce signalement, le jeune n'a pas été contacté par vos services et n'a encore pas déjeuner ce midi. 

Je vous prie de recevoir l'expression de mes meilleures salutations,

Nathalie Perrin-Gilbert

Maire du 1er arrondissement 

Conseillère de la Métropole 

 

A lire aussi sur Médiapart :

https://blogs.mediapart.fr/jeunes-isoles-etrangers/blog/071118/le-quotidien-desastreux-des-mie-en-hotel-sous-la-protection-de-la-metropole-de-lyon