ECRIRE A MESSIEURS HOLLANDE ET VALLS

RESF - lundi 3 décembre 2012.

Face à une circulaire très, très timide, la parole des sans papiers et de leurs soutiens

Pour Hollande et Valls, à l’occasion de Noël, un paquet cadeau : des lettres de jeunes, de familles sans titre de séjour et de citoyens.


Tous réclament un changement positif dans la régularisation de ceux qui vivent, sont scolarisés, travaillent et construisent leur vie  ICI.

 

 

Le gouvernement est en place depuis mai 2012, six mois. Quoi de neuf pour les sans papiers ? Rien !
La circulaire dite de « régularisation sur des critères clairs et précis » était attendue depuis juillet. Elle vient de paraître et ses critères très restrictifs font que de très nombreux jeunes majeurs scolarisés ou l’ayant été, de très nombreuses familles ne seront pas régularisés et seront condamnés à rester de nombreuses années dans des situations impossibles, insupportables en craignant sans cesse l’arrestation ou même l’expulsion. Chaque jour nous apprenons des arrestations, mises en rétention…
Alors parmi les situations décrites dans les lettres que vous lirez, lesquelles seront régularisées ? Quels jeunes, quelles familles pourront enfin vivre en paix ?
Ce qui était inacceptable sous Sarkozy, l’est tout autant sous Hollande et Valls.

Nous vous invitons, tous, avec et sans papiers, à écrire une lettre à votre façon, pour interpeller le gouvernement, lui faire connaître de façon sensible notre attachement à vivre ensemble.

Si vous êtes en situation régulière : écrivez votre lettre. Si vous connaissez des familles sans titre de séjour : proposez- leur d’écrire leur lettre.

Merci d’envoyer les lettres à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Sauf indication contraire de votre part, elles seront publiées sur le site de RESF.
L’ensemble des lettres sera envoyé, dans un paquet, que nous espérons très gros, à François Hollande et à Manuel Valls à la veille de Noël.