Les causes communes : justice, injustice

Après une première série de rencontres consacrées au peuple, la Villa Gillet et le Théâtre de la Croix-Rousse s'associent cette saison avec l'Opéra de Lyon pour un nouveau cycle de débats autour des causes communes et notions de Justice / Injustice. Notre époque ne serait plus à l'engagement. On aurait perdu le sens du collectif, lui préférant un repli individualiste. Et pourtant, les causes ne manquent pas : actions humanitaires, interventions armées au secours des peuples opprimés ou, à un autre niveau et dans d'autres contrées, le droit de mourir dans la dignité ou encore le mariage entre personnes de même sexe. Mais ne faut-il pas s'interroger sur ce que sont en vérité ces causes communes.TheatreCroixrousseLittle

Pénalisation et incarcération : un système à réévaluer ?

Pénalisation et incarcération : un système à réévaluer ?

AU THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE
Lundi 15 Avril 20 h

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a récemment suscité une violente polémique en faisant du désengorgement des prisons une de ses mesures phares. Le nombre de détenus en France atteint aujourd’hui des records historiques. Cette surpopulation carcérale, directement liée à un durcissement des politiques pénales depuis dix ans, engendre une détérioration des conditions de détention. Au terme du processus d’incarcération, les difficultés de réinsertion inquiètent associations et professionnels de la justice. Peut-on sortir du tout carcéral ? Faut-il repenser la notion de sanction, indispensable dans un État de droit, en la dissociant de l’emprisonnement ? Ou faut-il au contraire maintenir la peine, mais en la réformant ?

Les invités :

Bernard Bolze a fondé l’Observatoire international des prisons en 1990. La question de l’enfermement traverse tout son parcours de militant. Depuis 2008, il travaille comme contrôleur, désormais à temps partiel, aux côtés de Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté. Il est également à l’origine, en septembre dernier, de l’événement «Passages» au sein de la prison Saint-Paul de Lyon, fermée en 2009, pour marquer la requalification des locaux en campus universitaire. Il a dernièrement publié aux éditions Golias Cantine, la privatisation expliquée aux détenus.

 

Frédéric Gros , spécialiste de Michel Foucault, est professeur de philosophie politique à l’Université Paris XII et à l’Institut d’études politiques de Paris. Son œuvre singulière aborde des sujets tels que la folie, la violence, la guerre et la sécurité ou encore la marche. Il vient de publier aux éditions Gallimard, Le Principe sécurité dans lequel il interroge ce principe omniprésent de nos sociétés et montre comment il est devenu un vaste enjeu politique en en retraçant les grandes acceptions historiques.

 

Serge Portelli est magistrat, vice-président au tribunal de grande instance de Paris, président de la 12e Chambre correctionnelle et membre du syndicat de la magistrature. Il a été conseiller auprès du président de l’Assemblée nationale et doyen des juges d’instruction au tribunal de Créteil. Il a écrit de nombreux ouvrages sur les questions de politique, de maltraitance des enfants, sur le traitement de la récidive et sur la réforme de la Justice, parmi lesquels : Récidivistes (Grasset, 2008), Le Sarkozysme sans Sarkozy (Grasset, 2009) et Juger (éditions de l’Atelier, 2011).

Cette rencontre sera animée par Sonya Faure , journaliste à Libération, spécialiste des questions de justice et de prison